Après ses études au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris puis à l'Ecole Normale de Musique, Véronique Ghesquière a été lauréate en 1987 du Concours International Marie-Antoinette Cazala pour lequel elle a reçu simultanément le prix Albert Roussel et le prix Antoine Tisné. Appelée très jeune par les grands orchestres symphoniques français, elle s’épanouit surtout en qualité de chambriste et dans le répertoire contemporain. Elle crée, entre-autres des oeuvres de Kaija Saariaho,  Klaus Huber, Philippe Hersant, Mauricio Kagel, Philippe Hurel, Yoshihisa Taïra, Philippe Schoeller …  Lauréate de la Fondation Menuhin, membre de l’Ensemble Alternance, soliste de l’Ensemble Court-Circuit et de l’Atelier Musical de Touraine pendant de nombreuses années, Véronique Ghesquière participe tant en Europe qu’au USA, ou au Japon, aux concerts de l’Ensemble InterContemporain, de l’Ensemble Recherche de Freibourg, de l’Ensemble Klangforum-Wien, de l’Ensemble MusikFabrik de Cologne, de l’Ensemble Soliste XXI … Elle a été soliste dans « Répons » de Pierre Boulez sous la direction de François-Xavier Roth au Festival d’Automne de Varsovie, ainsi que dans « Sul Segno », de Yan Maresz, avec l’IRCAM au Festival de Tokyo 2013. 

 V.Ghesquiere.jpg